Le premier tiers du premier mois d'une bonne année

À partir de maintenant, j'attendrai toujours le 11 janvier pour présenter mes voeux. Question de statistiques. On peut vous expliquer que pour certaines opérations 2 patients sur 10000 périront dans le mois qui suivra le coup de bistouri, ça vous semblera tellement dilué que vous n'y prêterez pas vraiment attention.

Statisticien, c'est un métier. Et n'en déplaise à certains, je n'ai jamais voulu en faire le mien. J'ai même dû aller regarder la définition de statistique pour être sûr de ne pas foirer mes voeux 2016. C'est dire.

« la statistique ou les statistiques, au singulier ou au pluriel, désignant des ensembles cohérents de données numériques relatives à des groupes d'individus, au sens large. »

Quand on voit ce que nous a fait la précédente, je ne sais pas trop ce qu'il faut se souhaiter pour cette année. On la dit nouvelle pendant quelques jours et puis très vite, trop vite, déjà, c'est de l'histoire ancienne.

Une fois passé le 11 janvier, le premier tiers du premier mois de l'année est derrière nous. C'est un peu faible pour se dire si l'année sera bonne ou pas mais un indicateur comme un autre serait le nombre de personnalités décédées dans cette période. Comme tous les indicateurs, il ne veut absolument rien dire. Si si, le nombre de chômeurs par exemple n'a pas vraiment de sens, même si aucun homme politique n'osera nous le dire, que l'année soit bonne ou pas.

Cet indicateur s'apparente ici un peu à la météo. Dans 2 ou 3 jours on dira que le mois de janvier est pourri, il aura plu plus de la moitié du premier tiers du premier mois de l'année et très vite les esprits chagrins nous diront qu'il fait un temps de merde. Delpech, Galabru, Bowie. Et quelques autres (ben si... rappelez-vous, Pierre Boulez, Otis Clay...), et en plus, la pluie, tout est foutu, que reste-t-il à vivre?

Donc, 2016 serait une année pas sympa, pour peu elle nous embarquerait Drucker et Delon sans rien dire. Mouais.

Le 10 janvier 2010, Mano Solo nous quittait (putain, 6 ans). 3 jours avant c'était Philippe Seguin. Puis le 11 janvier de la même année, Eric Rohmer. En 2010, 44% des personnalités qui sont décédées en janvier sont parties pendant le premier tiers du premier mois, elles étaient en moyenne âgées de 73,02 ans contre 72,6 ans pour l'ensemble des personnalités décédées en janvier 2010. Wikipedia catalogue 100 décès de personnalités en janvier 2010.

Pour l'année 2011 il y en a 103, dont 57% n'auront pas découvert le 2ème tiers du premier mois de l'année. Parmi ces 59 personnes dont l'âge moyen était là encore supérieur à l'âge moyen des décès de tout le mois, il ne me semble en connaître aucune. 

Les chiffres de l'année 2012 sont comparables, et les souvenirs également, car qui se rappelle d'avoir allumé sa radio le 2 janvier au matin pour y apprendre que Jean Revol était mort ? Et Pierre Lefranc le 7 janvier ?

Mais c'est à partir de 2013 qu'on peut apprécier la magie des statistiques, puisque cette année-là, les personnalités décédées dans le premier tiers du mois de l'année ne représentent que 32% du total des décès de janvier. Ce chiffre reste limité à 38% en 2014 et 48% en 2015, restant ainsi en deçà des années 2010 à 2012. 

Alors oui, c'est horrible, c'est terrible, mais après tout c'est bien ça ce qu'on nous vend pour ce siècle qui peine à débuter, les statistiques pour prévoir, pour passer de l'analyse à la prédiction, et avouons-le, nous en raffolons ! C'est peut-être ça la grande évolution du 21ème siècle, ne pas avoir à attendre la fin du premier tiers du premier mois de l'année, pouvoir présenter ses voeux dès la mi-décembre, à ses prochains, pour la prochaine.

Pensées, répliques et anecdotes de Michel Galabru. Ca date de 2006. On y lit plein de choses, certaines font sourire, en se disant que l'on n'est pas très inspiré pour ses voeux, on y lit par exemple « Dans la nécrologie du Figaro, il semble qu'il y ait plus de morts le samedi. Ce ne sont plus les fins de mois qui sont difficles, mais les fins de semaine!!! »

Quand je souffle les bougies sur mon gâteau d'anniversaire, je ne fais pas de voeu, parce que je considère que ça ne sert à rien, puisque après tout si je souffle encore les bougies sur mon gâteau, c'est que j'ai su rester un peu enfant, et que pourrait-il y avoir d'autre à souhaiter ? Tiens, voilà, c'est ça le truc, pour 2016, au lieu de nous dire C'est plus pareil, d'invoquer La liberté à tout bout de champ... En 2016, oublions un peu Le drapeau, que ce soit en Janvier ou en Novembre. Enfin... Je ne sais pas trop... En 2016, peut-être faut-il juste se souhaiter de rester un peu enfant, une année de plus.

  /  Permalink  /